Discours de Vézelay

Samedi 5 février 2022
Des hommes de foi se retrouvent au jour d’hui à Vézelay, haut lieu de pèlerinage, tant à l’échelle de la France que de l’Europe. La basilique, amplification d’une église abbatiale remontant au moins au 9ème siècle, fut d’abord un lieu de vénération mariale, au cœur de la chrétienté médiévale ; des pèlerins de toute l’Europe y convergeaient, sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, puis elle fut consacrée à sainte Marie Madeleine, celle qui avait la réputation d’une femme de mauvais vie, mais qui aima et comprit Jésus au point de le suivre jusqu’au pied de la Croix, puis de découvrir le tombeau vide, à l’aube du dimanche de Pâques, alors qu’elle venait pour embaumer le corps de Jésus, ce qui était interdit, pour un condamné. Elle annonce alors la résurrection du Christ, c’est à dire le roi spirituel attendu par tous. Puis elle s’en vient en France, répand la bonne parole, se retire dans la montagne de la Sainte Baume, en Provence, où elle meurt en odeur de sainteté.Nous nous plaçons dans le sillage de ceux qui viennent à Vézelay depuis toujours pour demander l’intercession de sainte Marie Madeleine auprès de Dieu : comme elle, nous menons ou avons mené des vies peu recommandables, mais nous avons une foi qui nous fait porteurs du message de la Résurrection : oui, nous croyons que tous peuvent accéder au royaume de Dieu, et nous prions pour être dignes de notre destin d’humains inspirés par l’Esprit saint et soumis à la volonté divine.

 

En ces temps sinistres où une poignée de gangsters américains se croyant tout puissants font tout pour détruire la civilisation et l’âme des peuples, en plongeant chaque personne et chaque famille dans le désespoir, par des sévices raffinés, depuis l’apparition du Covid 19, nous avons du mal à retrouver l’espérance.

Aux USA, l’implantation de la tyrannie sous prétexte sanitaire a été précédée par les révélations d’Edward Snowden sur l’ampleur de l’espionnage de chaque citoyen par les agences des services secrets de l’Etat. Nous assistons en France depuis la déclaration de guerre contre les peuples sous prétexte sanitaire, à l’extension en marche du modèle US de contrôle de la population au moyen de l’asservissement « volontaire » de chacun, ne serait-ce que par notre addiction à notre smartphone. Si le projet de pass vaccinal aboutit, la directive européenne permettant à l’Etat de fouiller dans nos smartphones complètera l’injection obligatoire de produits destinés à faciliter le puçage de chaque individu, comme un animal domestique. La réhabilitation de locaux désaffectés pour servir de centres de détention, en cours, prouve bien que ce projet est en marche. La répression de toute dissidence à ce niveau d’intrusion dans notre intimité était encore impensable il y a quelques années.

Parallèlement au covidisme officiel, favorisant par la terreur la maladie mentale de toute la population, la destruction des structures légales de la famille continue à suivre la feuille de route prévue de longue date par nos gangsters à l’ambition planétaire. Avec le pseudo mariage « pour tous », les modifications de l’état civil (parent 1 et 2 remplaçant le père et la mère, quant à leurs droits et à leurs devoirs, au mépris de toute vérité biologique) abolissant la dignité de la paternité et de la maternité, puis l’ouverture de la pma avec « don » de sperme anonyme à toute femme (ce qui est aussi monstrueux du côté des « donateurs » que des récipiendaires), et bientôt de la gpa, chacun a compris que la guerre est déclarée à chaque peuple, car nous sommes tous considérés comme masse de « non indispensables » à décimer et à mater pour faire des survivants des esclaves dociles. Et on ne nous le cache même pas : Monsieur Macron a tenu à faire publier son « je vous emmerde » dans le journal Le Parisien, comme un message d’abord à ceux qui refusent le chantage vaccinal, au centre du champ de bataille mondial, point de convergence de toutes les exigences de vérité. C’est certainement l’expression de la seule dynamique sincère de la part du présumé président de la République : emmerder le peuple par tous les moyens.

Mais le complot des oligarques voyous au pouvoir a été éventé. Désormais, personne ne veut aller plus loin dans le déni criminel de la réalité, en matière de santé, et sur le projet de destruction de la famille et de l’enfance. Nous en avons assez de l’éradication de nos traditions, de la conscience, de la moralité et du bon sens. Et tout le monde fait le lien entre les diverses atteintes à nos libertés et à notre capacité de raisonnement. Au cœur du système pour nous violer en profondeur, on trouve la propagande pour l’avortement sans états d’âme, pour la liberté sexuelle comme substitut de toute liberté réelle, physique et spirituelle, et sur le thème des changements de sexe à volonté. Toutes ces insultes à notre instinct moral vise à stériliser spirituellement la France, et à accélérer la disparition du peuple français en tant que bloc démographique soudé par une solidarité nationale, le respect de nos aïeux, et une foi commune en l’avenir de la nation.

La résistance aux mensonges de ces arracheurs de dents qui veulent faire de nous du bétail docile grandit de tous les côtés, mais elle ne perçoit pas les limites de la tyrannie qu’on veut faire peser sur tous les aspects de notre vie. Par exemple, nous parlons de « dictature sanitaire », mais en oubliant que toutes les dictatures ont eu pour point de départ un enthousiasme populaire. Hitler promettait le redressement de l’Allemagne et la prospérité, et il avait tenu ses promesses. Staline promettait en outre la justice sociale, et maintenant, le peuple regrette l’Union soviétique, en Russie mais aussi dans d’autres pays, car elle protégeait la classe ouvrière, dans le monde entier, contre les abus patronaux.

Or un Macron, un Attali, un Schwartz ne promettent que l’Apocalypse climatique, toujours plus de pandémies, de régression sociale et de répression durable, avec un prétexte sanitaire ou autre. Et pour que notre colère légitime ne vise pas notre caste dominante, on nous dresse les uns contre les autres, et on caricature tout enjeu spirituel. La méfiance entre chrétiens et musulmans, les deux groupes majoritaires parmi les croyants, est encouragée par tous les moyens : l’Église serait un repaire de pédophiles, les musulmans seraient des envahisseurs et des égorgeurs, même s’ils ont fait souche en France depuis longtemps. La foi n’aurait plus lieu d’être, car d’après nos ennemis, le Dieu de nos pères est mort et enterré, car il était archaïque, dépassé.

Mais la foi vécue, intuitive, est un moteur commun à tous les hommes, elle est plus forte que toute manigance pour la discréditer. Voilà pourquoi nous sommes ici ensemble, entre gens de foi et d’espérance, dans le sillage des générations de pèlerins qui venaient et qui viennent à Vézelay chercher l’inspiration et la force spirituelle.

Nous sommes dans une situation pré̶ révolutionnaire, en 2022 : une caste se croyant toute puissante, usurpe la richesse et le pouvoir, en s’appuyant sur un clergé laïque fanatique, systématiquement profanateur, constitué de courtisans corrompus et de mercenaires médiatiques. Il s’agit d’une caste hors sol, convaincue de posséder une sorte de « droit divin » à régner sur la France, comme sur les autres nations, sans la moindre justification théologique chrétienne ou musulmane, et cherchant à abolir le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, principe reconnu par l’Onu comme héritage de la Révolution française.

Les manifestations de la colère populaire se multiplient, les ténors de la véritable élite des résistants tempêtent et brandissent des arguments solides. Mais cela ne suffit pas. Si l’on admet qu’il y a un véritable complot oligarchique contre notre âme, personnelle et collective, alors il faut répondre sur le même terrain, et donner corps à la résistance spirituelle.

Nous sommes convaincus de la nécessité de réintroduire dans l’imaginaire national puis dans la constitution française le respect des racines chrétiennes de la France, et la visibilité du sacré dans l’espace public. Brandir l’image de Notre Dame portant l’avenir sous la forme de l’Enfant sacré, c’est gagner les cœurs et retrouver la confiance dans notre liberté intérieure, c’est nous réconcilier avec notre âme que le pouvoir mondialiste cherche à étouffer.

Les faits étant ce qu’ils sont, et l’histoire faisant partie du réel qu’on ne peut pas nier impunément, la France n’a pas le choix : elle doit défendre son héritage spirituel, c’est à dire ses racines chrétiennes. Cela n’oblige personne à renoncer à sa liberté d’opinions et de croyance. Cela fonde en vérité, simplement, la renaissance spirituelle ; c’est la seule alternative au suicide spirituel, et corollaire du suicide collectif tout court, qui constitue déjà une tentation mesurable statistiquement, par la baisse dramatique de la fécondité, en perte d’ancrage dans la tradition familiale, et la conséquence, qui est la chute très inquiétante de la natalité.

Les musulmans de France manifestent une vitalité spirituelle et physiologique que les Français de plus ancienne date leur envient : globalement, ils respectent les structures familiales, la sacralité du mariage destiné à encadrer et à protéger la natalité et les enfants. Et les musulmans respectent, bien plus que les Français de culture chrétienne malgré eux, qui sont déjà des zombis, les images de Notre Dame, de saint Michel, le vainqueur guerrier des sournoises armées du mal, de saint Jean Baptiste, annonciateur du Messie, de Jésus le Christ prophète de l’harmonie sociale, chassant les marchands du Temple, et celui qui dit encore à l’humanité entière : « je suis le chemin, la vérité et la vie ».

Les musulmans de France portent, selon les statisticiens, l’avenir démographique de la France. Nous nous en réjouissons, car sans eux, la culture de mort, celle que veut nous imposer le pouvoir globaliste attaché à la disparition physique et spirituelle de la France, serait hégémonique, outre qu’elle est déjà diabolique.

Chacun, homme ou femme, enfant ou vieillard, élevé dans une croyance ou dans le refus d’une croyance, connaît des atermoiements et des conversions. Une femme jeune qui avorte légalement dans le soulagement deviendra une vieille dame désespérément seule et rongée par le remords inavoué, ou bien une militante pro vie rayonnante. Tel qui a maudit ses parents à quinze ans en prendra soin fidèlement en atteignant à son tour un âge mûr. Tel jeune homme révulsé par le féminisme officiel insatiable et tenté par l’homosexualisme militant deviendra, comme son propre père, un jour, un bastion protecteur pour d’autres moins solides. Oui, la conversion dans le secret des consciences est le moteur de l’histoire, de la construction de la personne collective. C’est pourquoi notre discours s’adresse à tous, et ne prétend pas dicter leur avenir aux Français : l’avenir sera ce que nous en ferons, si Dieu le veut.

Conservons précieusement ce qui nous convient de nos institutions et coutumes, recevons avec gratitude la créativité des nouvelles générations, enrichies par la double culture que nous avons tous, car déjà la génération de nos parents se nourrissait avec enthousiasme des découvertes et les révolutions intimes que généraient les voyages par-delà les frontières.

Il n’y a pas de fatalité, et tout ce qui vit est animé par l’Esprit saint. Se battre pour la restauration de la loi naturelle et du sacré, c’est se soumettre à la volonté divine. Bâtir le front commun des croyants, c’est un devoir. Et c’est la clé de toutes sortes de victoires, parce que le pouvoir n’a rien à offrir en échange, et que la conscience enfouie de chacun ne demande qu’à se mettre au diapason.

ORDINARE, c’est un mot latin, qui veut dire mettre de l’ordre, c’est aussi transmettre une mission sacrée, et c’est parler avec le cœur des gens ordinaires.

L’Alliance islamo-chrétienne pour la France invite chacun à la prière

Pour que le Seigneur nous inspire dans le combat

Contre l’oligarchie qui mène la France historique à sa disparition

Contre l’oligarchie servile au service de la dictature mondialiste

Contre l’oligarchie prétendant gouverner par le mensonge, la division et la répression

Pour la restauration de la morale naturelle

Pour la restauration du sacré au cœur de la vie publique et privée

Pour la restauration de la confiance entre chrétiens et musulmans

Dans le cadre de la fidélité à la tradition

Dans le cadre de la recherche de la vérité qui nous rend libres

Dans le cadre de la foi dans notre avenir commun

ORDINARE, c’est la force retrouvée

Des guerriers pour l’Esprit, le droit et le beau

enracinés dans notre patrie commune

à défendre contre les  usurpateurs au pouvoir

à défendre contre les profanateurs au pouvoir

à défendre contre les imposteurs au pouvoir.

Non à la dictature pseudo sanitaire

Non à la casse sociale

Non à la vente de notre souveraineté énergétique

Non au piratage programmé des cerveaux et des cœurs.

Non nous ne sommes pas des consommateurs consommables

Nous sommes les producteurs de sens.

Pour nous suivre et nous accompagner :

Accueil

Contact : ordinare21@gmail.com , ordinare@protonmail.com