Le trilobe autour de la Terre sainte

Il y a longtemps qu’a été perçue et figurée la convergence des trois régions spirituelles, christianisme oriental (Byzance), occidental (Rome), islam (La Mecque), vers un cœur mystique, Jérusalem.

Voir ci-dessus une carte déployant l’harmonie de cette fleur à trois pétales, elle est de 1581

Israël Adam Shamir, journaliste russo-israélien converti au christianisme palestinien en 2002, écrivait en 2004:

“Sur la carte multicolore d’Hans Buenting (1581), notre monde ressemble à une fleur ; les trois pétales représentent les trois continents : Europe, Asie de l’Ouest, Afrique, unis par la Terre Sainte. Mais cette carte peut être interprétée, aussi, d’une autre manière : la fleur est la foi en Christ et en Notre Dame, et les trois pétales en sont l’Islam, le Catholicisme et l’Orthodoxie. Tandis que les Occidentaux voulurent voir dans l’Islam une antithèse du christianisme, les chrétiens orientaux, dont le plus éminent fut Saint-Jean Damascène, voyaient dans l’Islam une autre Eglise chrétienne, sur un pied d’égalité avec l’Eglise catholique, occidentale.  Et, de fait, l’Islam, avec la vénération qu’il a pour le Christ et Sitt Maryam, n’est pas aussi éloigné de l’Orthodoxie que peuvent l’être les calvinistes iconoclastes, anti-prélats, et anti-mariaux. Les trois Eglises offrent des lectures différentes du même concept : l’Eglise orthodoxe met l’accent sur la Résurrection du Christ, les Catholiques se focalisent sur le Crucifié et les Musulmans suivent l’Esprit Saint. Le rejet par les Orthodoxes du filioque [= « Et (au nom) du Fils »] constitue un lien supplémentaire entre eux et l’Islam ; cette proximité théologique est ancrée dans le voisinage géographique.

Cette vision de l’Islam en tant que troisième grande Eglise de notre oikouménè (notre univers mental commun, œcuménique) est fondamentale” [pour résoudre les problèmes de l’Europe, entre autres]. [1]

[1] Extrait de « Le Trilobe et la Croix », par Israël Adam Shamir (chrétien russo-israélien), 2004. L’auteur insiste sur le fait que la Terre sainte reste le lieu de convergence des trois religions, et que les guerres du Moyen Orient sont des guerres autour de cet enjeu, le sionisme étant une tentative satanique pour usurper le rôle de gouvernement mondial, avec Jérusalem pour capitale.

Lire l’article complet sur http://www.israelshamir.net/French/Trefoil_fr.htm